Marseille : une métropole d’avenir

PUBLIÉ LE 18/04/2017

Monaco devra compter sur Marseille pour s’agrandir...

Le groupe Bouygues Construction a choisi le 1er port maritime français pour accompagner le projet d’urbanisation destiné à la réalisation de l’éco-quartier de Monaco de 6 hectares par extension en mer.

En effet, c’est à Marseille que Bouygues Travaux Publics a choisi de s’installer afin de s’approvisionner en caissons de béton qui serviront à l’extension de la Principauté monégasque en mer.

La proximité géographique, la capacité d’accueil des installations terrestres et flottantes du Grand Port Maritime et la profondeur des eaux ont fortement influencé la réflexion de ce géant de la construction.


Ce chantier gigantesque et d’exception prévoit la construction d’un dock flottant préfabriqué, qui servira de socle, de 27 mètres de haut.

D’importants moyens techniques et humains seront déployés. Les carrières de l’Estaque et du Beausset seront fortement mises à contribution afin d’apporter les matières premières nécessaires à la réalisation du « caissonnier ». L’installation du chantier a débuté en Avril.


C’est donc un dispositif colossal qui est mis en place car de nombreuses entreprises locales seront sollicitées afin d’assurer le bon déroulement du projet :

"La disponibilité de nos espaces en bord de mer permet d'accueillir cette usine et ses 700 emplois directs et indirects, dont plus de 200 embauches. Ce chantier valorise aussi l'écosystème portuaire qui concentre, sur un seul site, les services et acteurs nécessaires à Bouygues Travaux Publics, centrale à béton, remorquage, services régaliens et techniques du port, marins-pompiers", précise Christine Cabau-Woehrel, présidente du directoire du port.


La fin du chantier est annoncée pour mars 2019 pour un montant total de l'opération s’élevant à 145 millions d’euros.


Retour aux actualités